“Les curieux apprécieront les fonds d’écran qui ont également été réalisés”C’est en ces termes que près de 50 participants déclarés ont été invités à relever le défi du challenge.

Cachée dans le logo de l’ANSSI, l’énigme à résoudre faisait appel à trois domaines de compétence principaux, la stéganographie, la cryptographie et la rétro-ingénierie mais aussi à l’ingéniosité et à l’imagination des candidats.

6 mois de conception et de tests ont été nécessaires aux experts de l’ANSSI pour concevoir le challenge et 23 mois pour que toutes les étapes soient résolues.

Le vainqueur, Pierre Bienaimé (Ingénieur en R&D chez Arkoon-Netasq), a ainsi déclaré le 13 janvier 2014 avoir découvert le Radiogramme de la Victoire:

« Hâtez l’approvisionnement en munitions, le faire même de jour, tant qu’on n’est pas vu »

Le contre-amiral Dominique Riban, Directeur général par intérim, a félicité le vainqueur au nom de l’ANSSI en lui remettant  la médaille du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale. Une visite du centre de cyberdéfense récemment inauguré par Jean-Marc Ayrault, Premier ministre lui a été faite.

  • Un challenge pluridisciplinaire, une solution originale

Chaque étape de la résolution du challenge devait permettre d’illustrer de grandes problématiques SSI telles que la sécurité par l’obscurité ou encore l’importance de la qualité des générateurs de clés cryptographiques plus que leur longueur.

Le vainqueur du challenge a ainsi franchi l’ensemble des étapes avec succès en faisant preuve d’originalité. Si l’un des algorithmes de permutation n’a pas été découvert, il lui a été possible de le contourner grâce à de judicieuses observations.