Notre partenaire technologique Commtouch fournit son rapport du second trimestre 2009, il aborde les éléments principaux de l’activité des spams et des virus sur cette période.

La nouvelle la plus importante pour ce deuxième trimestre a été l’augmentation massive des virus de messagerie qui n’ont pu être bloqués par les principaux moteurs antivirus. Cette hausse spectaculaire s’explique notamment par l’apparition de nouvelles versions offensives de plusieurs chevaux de Troie, les éditeurs de logiciels antivirus n’ayant pu  produire à temps de nouvelles signatures pour protéger leurs clients. Certaines sociétés tentent de développer des signatures génériques, mais celles-ci se révèlent inefficaces face à des attaques de cette ampleur.

Tout au long du trimestre, les détournements de sites légitimes par des pirates informatiques ont gagné en importance et en sophistication. Les spams image ont connu un regain de popularité, avec de nouvelles stratégies de contournement de certains moteurs antispam.

Une autre tactique a connu un vif succès : l’utilisation d’événements de l’actualité pour faire appel aux sentiments des destinataires du monde entier. Parmi ces événements, le décès du roi de la pop Michael Jackson et la propagation de la grippe A ont été utilisés dans un grand nombre de spams.

Faits marquants au deuxième trimestre 2009 :

  • Les diffuseurs de spams et de logiciels malveillants se sont servi des événements de l’actualité, notammentl’épidémie de grippe A ou le décès de Michael Jackson, pour diffuser leurs messages.
  • En moyenne, 376 000 nouveaux ordinateurs zombies ont été activés chaque jour pour servir de base à des opérations malveillantes.
  • Les spams image ont refait leur apparition, avec de nouvelles tactiques pour éviter d’utiliser le format MIME et contourner ainsi certains moteurs antispam.
  • Les spams ont représenté en moyenne 80 % de l’ensemble du trafic de messages électroniques au cours du trimestre, avec un pic à 97 % en avril et un repli à 64 % en juin.
  • Avec 17,5 % de l’activité mondiale d’ordinateurs zombies, le Brésil reste le premier créateur de machines relais pour les pirates.